mardi 28 avril 2009

De Disco Volante aux Secret Chiefs 3, les influences de Trey Spruance

Disco Volante

Il y a quelques années de cela, nous qualifiions d'OVNI l'album Disco Volante de Mr. Bungle. Le deuxième opus des furieux californiens aura eu l'effet d'une révélation pour une génération de fans de rock dur et de metal. L'introduction d'éléments de musique électro-acoustique, de musique de films, d'exotica et de free-jazz dans leur rock déjanté aura permis à beaucoup de faire connaissance avec des musiques savantes, notamment celles regroupées autour du saxophoniste et compositeur new-yorkais John Zorn.

Trey Spruance

Si l'album a d'immenses qualités, il ne faut pas se leurrer et imaginer que le groupe a tout inventé. Nous avons donc "enquêté" pour vous dégoter toutes les influences, emprunts (plagias ?) afin de démystifier l'ensemble, et donner des liens pour ceux qui voudraient retrouver les éléments qui les ont enthousiasmés dans DV.

En bons amateurs des Secret Chiefs 3, nous avons commencé par inspecter du côté de Trey Spruance. Il nous est apparu que même en se limitant à lui, un seul article ne serait pas suffisant. Si Patton répugne à révéler ses sources d'inspirations, Trey Spruance est beaucoup plus prolixe, livrant à ses fans des tombereaux d'albums inconnus, obscurs et souvent extrêmes.

C'est l'occasion de faire d'une pierre deux coups : d'une part donner des clés pour comprendre DV, de l'autre en donner pour placer la genèse et l'évolution des Secret Chiefs 3 (SC3) dans leur contexte.

Des références décalées

Imaginez une petite ville de Californie, et des petits jeunes qui ne sont pas satisfaits par la musique "grand public" des années 80. Difficile d'accéder aux musiques savantes, peu jouées sur les radios, et moins présente aux Etats-Unis qu'en Europe : c'est en partie par des voix détournées que les membres de Mr. Bungle vont découvrir des petites pépites musicales. Les musiciens et albums cité ici proviennent donc pour les plus anciens de programmes télévisés et du cinéma (du nanard aux chefs-d'œuvre). Après la rencontre avec Zorn, et l'accès à une culture plus large (européenne, mais aussi orientale), on peut deviner des goûts de plus en plus pointus.

Pas franchement des tronches à écouter du Bartok

Dans ses influences, on peut trouver quelques (rares) groupes grand public, des formations/artistes plus underground, et des obscurs que nous n'avons parfois pas réussi à dégotter. Certains albums cités sont rarement extraordinaires (certains sont même inécoutables), mais ont tous un petit quelque chose d'original qui ont inspiré une mélodie, un concept ou un son.

Nous avons fouillé dans les listes d'albums préférés de Trey Spruance, enquêté auprès des fans les plus avertis des Chiefs sur le forum de Web of mimicry, et décortiqué quelques entrevues de Spruance. Pour bien vous permettre de suivre les pistes qui vous sont fournies ici, nous noterons la provenance de l'info : (f) pour forum de Mimicry, (g) pour l'ancienne "galery of essential" de Spruance, et (g2) pour la nouvelle. Les autres sources seront citées directement.

Les quatre articles à suivre concerneront les influences de Trey Spruance, que ce soit pour Disco Volante (DV) ou avec le groupe Secret Chiefs 3 (SC3) :

1) les genres modernes occidentaux (pop, rock, metal)
2) musiques savantes (avant-garde, expérimental, jazz)
3) les musiques de film
4) les musiques folkloriques et l'exotica

Ce travail est évidemment partiel et montrera aussi les limites de celui qui l'a réalisé. Toute contribution pour améliorer l'ensemble est la bienvenue.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Très intéressant tout ça. Je crois que les seules influences musicales ne suffisent pas (plus) à apprécier les travaux de Trey Spruance depuis DV. Il faut aussi s'intéresser à ses lectures et à ses artworks. Bonne continuation en tout cas, et félicitation pour ce blog.

Anonyme a dit…

Très intéressant tout ça. Je crois que les seules influences musicales ne suffisent pas (plus) à cerner les travaux de Trey Spruance depuis DV. Il faut aussi s'intéresse à ses lectures et ses artworks. Bonne continuation en tout cas, et félicitation pour ce blog.