mercredi 29 avril 2009

De Disco Volante aux Secret Chiefs 3, les influences de Trey Spruance (pop/rock/metal)

Pop barrée

L'univers du rock avant-gardiste ou s'inspirant de techniques de composition/production expérimentales ne pouvait laisser Trey Spruance indifférent. Cette passion est particulièrement visible avec les SC3, qui cherche à plaire, sans renoncer à une certaine exigence musicale. "L'incarnation" des SC3 qui s'inspire le plus de ce genre est sans conteste "UR". "Electromagnetic Azoth" incorpore aussi des éléments cités plus bas, notamment les copier/coller musicaux.

Il reconnaît avoir pendant son adolescence beaucoup écouté le groupe Devo (f), dont le premier album, éponyme, comprend quelques petites merveilles. Difficile pourtant de trouver une filiation directe, ou des morceaux particuliers qui évoqueraient directement ce groupe. Le son des SC3 est souvent bien loin des sonorités froides et robotiques du punk/new-wave de Devo. D'un point de vue idéologique, les SC3 sont même à l'opposé de leur vision pessimiste et décadente, avec son retour à la spiritualité.



Une des influences du groupe est White Noise, formation culte s'il en est. Son album An electric Storm (w2) est proche des références électro-acoustiques / électroniques de Spruance, mais il est définitivement beaucoup plus pop que la plupart des œuvres qui seront citées dans cette section (même si on pourrait faire un lien avec la Messe pour le temps présent de Pierre Henry et Michel Colombier). Cette alliance de mélodies pop et de bruitages délirants est une composante essentielle de DV et des SC3 (sur tous les albums en fait). Pour faire le lien avec un groupe beaucoup plus grand public, notons que dans sa notice pour l'album de White Noise, Spruance fait le parallèle avec le morceau Revolution #9 des Beatles.



Dans un registre plus populaire Scott Walker (g2) est un chanteur à la carrière d'une variété incroyable, oscillant entre pop langoureuse, reprises de Jacques Brel, et avant-garde (l'album The Drift, qui ressemble à du Harry Partch en plus pop, est une des meilleures réussites du genre). Encore une fois, c'est dans l'avant-garde "soft" et accrocheuse que Spruance trouve son bonheur.



Pour un artiste de la baie de San Francisco, aimer la pop barrée et ne pas citer les Sun City Girls serait une hérésie. La filiation intellectuelle est revendiquée par Spruance (myspace des SC3). Il cite d'ailleurs Alvarius B (g2), un projet d'Alan Bishop. Sun City Girl a été formé en 1982, et incorpore des éléments de crossover et d'ésotérisme qui se retrouvent dans DV et plus fortement chez les SC3.



Le seul représentant français de cette section n'est autre que le kitchissime André Popp et son orchestre, dans ses aventures au pays de la hifi et des bidouillages studio, le tout sur un air de polka. La légèreté du ton est loin de l'univers dérangé de DV ; c'est plutôt au moment de California (Ars Moriendi, ...) que l'on trouvera des ressemblances plus évidentes.



Easy listening / pop

Brian Wilson, le leader des Beach Boys (myspace des SC3) est évidemment une référence (même honteuse) pour une bonne partie des musiciens californiens (Estradasphere y fait constamment référence). Sa volonté d'intégrer des éléments plus conceptuels dans la pop en fait un précurseur de Spruance dans la démarche. Les SC3 ont d'ailleurs repris Heroes and Villains et Good Vibrations sur des compilations (ces morceaux désastreux sont disponibles sur le best-of Path of Most Resistance). Les références à la sunshine pop en tant que telle sont très présentes sur California, mais sont invisibles pour DV, et au bout du compte très peu présentes sur les albums des SC3.



Spruance cite aussi des artistes easy-listening comme le duo franco-allemand Perrey & Kingsley (g), pionniers de la pop électronique à grand coups de synthé (quelle personne de plus de trente ans n'a jamais entendu le morceau Pop corn de Perrey ?). Les sonorités se rapprochant de celles des moogs ou autres Fender Rhodes et Hammonds sont particulièrement présentes dans les morceaux Chemical Marriage et Desert Search for Techno Allah sur DV, et désormais sur tous les morceaux de l'incarnation "Forms" des SC3. L'incarnation "UR" fait aussi un usage assez intensif de ce son.



Dans le registre musique "facile", on retrouve aussi Martin Denny (f), et l'album Blast off de Ferrante & Teicher (f), ainsi que le duo Speedy West/Jimmy Briant (g2). Pour ces derniers, Spruance fait une description mi figue-mi raisin, en reconnaissant l'aspect facile et désormais kitch, mais s'extasie aussi sur la maîtrise instrumentale et la fraîcheur des mélodies de ce duo du Tennessee des années 50. La guitare n'est pas sans rappeler le surf-rock, le genre de prédilection de l'incarnation "UR" des SC3.



Restons sur le surf-rock, style déjà bien présent dans l'album California de Mr. Bungle. Spruance ne se réfère à aucun album de ce genre dans les sources que nous avons consultées, nous citerons donc quelques grands noms d'un genre assez peu répandu : Dick Dale, les Shadows et les Ventures par exemple.



Rock progressif

Trey Spruance a tendance à dénigrer en public le rock progressif sous toutes ses formes (f). Pourtant on retrouve des groupes issus de ce mouvement dans ses influences, comme les italiens de Area (f) et de Goblin (w2). Sur l'album Caution Radiation Area, le chant de Demetriou Stratos ressemble à s'y méprendre à celui de Patton sur les morceaux Carry Stress in the jaw et sur Phlegmatics. Spruance fait aussi référence à Pink Floyd (g2) quand il s'agit de parler d'expérimentations électroniques et pop.
C'est l'incarnation "UR" qui se rapproche le plus du prog, du krautrock notamment.


Metal

Les premières amours de Mr. Bungle se trouvent dans le metal trash. Le groupe semble avoir commencé avec des reprises de Slayer (interview Patton). Plus récemment, les groupes metal cités sont beaucoup plus radicaux (w2) : Asterisk, Pig Destroyer, et les suisses de Fear of God. A l'image du sous-groupe "Holy-Vehm" des SC3, ces formations sont difficilement accessibles tant elles sont brutales et violentes. Les danois de Mercyful Fate sont aussi cités comme influence dans un article wikipedia, sans que nous ayons pu trouver de source confirmant cette info.


Ils sont-y pas fins ?

Hip-hop

On pourra être surpris de la présence du rappeur Kool Keith (w2) dans la galerie d'essentiels. Elle est apparemment là plutôt pour le délire, sentiment renforcé par la comparaison que fait Spruance avec le comique raté Neil Hamburger.

A suivre, avec des groupes plus obscurs : avant-garde, musique de films, folklore, et exotica.

2 commentaires:

muadib a dit…

Un grand merci ! Je dévore et je découvre. Le peuple réclame la suite !!!

Zo a dit…

Merci de m'avoir fait decouvrir White Noise! C'est genial.