mardi 5 mai 2009

De Disco Volante aux Secret Chiefs 3, les influences de Trey Spruance (musique foklorique et exotica)

Les influences initiales de Spruance dans les musiques du monde sont venues via l'exotica, un genre très populaire aux USA dans les années 50-60, où des artistes américains interprétaient une version plus ou moins lointaine de la musique des îles. Spruance a par la suite creusé ce filon en allant chercher de véritables artistes de musique folklorique. C'est évidemment l'incarnation "Ishraqiyun" qui s'inspire le plus de ce genre, mais les autres sous-groupes sont aussi concernés.

Ami lecteur, je te préviens tout de suite que certaines vidéos sont piégées. Si tu les lances, tu dois te préparer d'abord à bouger ton corps en cadence.

Les influences exotica sont plus évidentes sur California que sur DV, et encore plus sur les SC3. Il est très difficile de lister toutes les influences musicales orientales de Spruance, une bonne partie étant tombée dans le domaine public et dans la culture populaire, notamment les morceaux arabes ou perses.

Spruance cite notamment Les Baxter comme une de ses influences (g2). En particulier, c'est la bande originale du film The Devil God Cult (tiré d'une oeuvre de Lovecraft) qui est mise en avant. Pour coller à l'ambiance du film, cette pièce semble s'éloigner des thèmes easy-listening utilisés par Baxter dans ses autres musiques de film.



Le son de clavier sur DV sur des thèmes orientaux rappelle clairement le faux indien Korla Pandit, star de la télévision américaine dans les années 50. Le morceau Hurqalya des SC3 est par exemple étrangement similaire à cette reprise de Misirlou Twist à l'orgue Hammonds. On trouve déjà le côté mystérieux et le son si particulier de l'orgue. Sur la longueur, un album complet de Korla Pandit se révèle d'un intérêt médiocre, mais écouter un morceau ou deux donne des indices sur l'endroit où le son de DV trouve ses racines.



Le mélange de musique indienne/orientale et de musique occidentale, via le psychédélisme, avait été utilisé par Ananda Shankar (w2) (fils de Ravi Shankar, peut-être le musicien indien le plus connu de tous les temps). L'influence de cet artiste semble être très importante pour Spruance. C'est pourtant un artiste relativement mineur et même parfois kitsch (vous pouvez écouter la reprise de Light My Fire des Doors pour vous en convaincre) qui n'a fait que ramener le psychédélisme d'où il venait. Cependant, le style musical et le rapport orient/occident en fait une des pierres angulaires des références des SC3. La reprise du morceau Renunciation par les Chiefs est d'ailleurs un de leurs "tubes" les plus populaires chez les fans.



Comme on l'a précisé dans la rubrique musique de film, le compositeur de musique de films "bollywood" R.D. Burman est aussi une influence forte pour les SC3. Les morceaux Blaze of the grail de Book M et Mera Pyar Shalimar de Hurqalya sont des reprises de ce compositeur, sans compter les emprunts non crédités sur First Grand Constitution and Bylaws (début de l'album).

Sur un autre continent, le jazz éthiopien de Mulatu Astatke semble avoir aussi une influence sur le "groove" des chiefs. Le groupe a repris un morceau d'éthio-jazz sur Book M, et Spruance joue sur l'album de Dengue Fever pour une reprise d'un morceau de Mulatu, renommé pour l'occasion Ethanopium. C'est une des rares incursions de Spruance sur le territoire africain, ses influences sont plus centrées sur les marches de l'Europe (Europe de l'Est, Grèce, Turquie), dans le sous-continent indien et au Moyen-Orient.



Et pour le plaisir, une petite reprise du thème mythique Musicawi Silt (qui n'est pas composé par Mulatu Astatke, mais par Girma Beyene).



Si l'on parle de chant folklorique "en version originale", le chant de Yma Sumac (f), ou de Bas Sheva (f) semblent avoir une influence assez forte. On peut aussi citer Vassilis Tsitsanis (w2), joueur grec de bouzouki, qui a eu un énorme succès du côté de la mer Egée.



Parmi les influences les plus anciennes de musique folklorique, on trouve la Fanfare Ciocarlia (w). Un de leurs morceaux, crédité Ciocarlia sur le disque, est repris pour terminer le concert retranscrit sur le CD Eyes of flesh/Eyes of flame des SC3.

Aucun commentaire: